Le top 10 des erreurs des entrepreneurs (et des innovateurs business / intrapreneurs)

March 13, 2017



Je suis tombé sur ce graphique en faisant ma veille ce matin :

 

 

 

Issu de l’excellent Strategyzer (qui n’est autre que le cabinet de conseil issu du non moins excellent auteur de Business Model Generation), ce graphique essaie de montrer les principales raisons d’échec en business, et principalement pour les innovations. Et c’est assez marrant de voir comme cela peut être vu aussi bien côté startups et jeunes pousses que plus tard dans des business plus matures… D’où l’idée pour moi de les reprendre et d’en donner une petite explication toute personnelle : j’ai la grande chance d’avoir fait à peu près toutes les erreurs.

 

Et vous, quel est votre score ?

 

Allez, c’est parti pour le top 10 des erreurs business…

 

Erreur n°1 : construire quelque chose que personne ne veut acheter
C’est un peu la tarte à la crème depuis que la Lean Startup a eu son heure de gloire (et le Customer Development avant elle), mais effectivement, de nombreuses startups s’acharnent à mettre au point un truc (service, app, produit, api, logiciel…) que pas grand monde n’a envie d’acheter, car un peu en décalage avec les réels besoins… Syndrome des oeillets que certains se mettent une fois qu’ils se sont auto-convaincus que leur idée étaient géniale.


Comment se rendre compte que vous êtes en plein dedans ? Vous ne parlez plus depuis longtemps à des utilisateurs potentiels, et préférez « fignoler votre produit, ajouter encore une fonctionnalité ». Un très bon indice également : après quelques mois personne n’a encore « acheté » votre concept et s’est engagé pour être l’un des premiers clients.

 

Erreur n°2 : mal recruter
S’entourer est l’une des 3 grandes choses à faire pour un patron de startup (les 2 autres ?), et il faut y passer du temps. Un mauvais recrutement vous fera perdre de l’énergie, du temps, de l’argent, de la crédibilité éventuellement par rapport au reste des équipes, instillera une mauvaise ambiance, etc. Pour grandir, vous devrez vous appuyer sur la bonne équipe, et c’est d’elle que viendra votre réussite.

Comment se rendre compte que vous êtes en plein dedans ? Cela peut malheureusement prendre du temps. Mais en général vous avez une petite voix intérieure qui vous met le doute. Et en la matière de recrutement, s’il y a un doute, il n’y a pas de doute. Mais oui, c’est un vrai combat, car lorsque l’on a besoin de bras supplémentaires, la tendance est forte à être un peu plus lâche dans son recrutement. C’est à 99% une erreur !

 

Erreur n°3 : manquer de focus
Il existe 2 types de focus : celui de l’entrepreneur (être dédié à son entreprise) et celui du business de la startup (être capable de faire très bien quelque chose à l’exception de tout le reste). Les tentations sont grandes d’aller chercher un peu de business à droite ou à gauche, de courir plusieurs verticaux métier ou sectoriels à la fois, de lancer un second pays parce que l’occasion est là et que ça fait bien pour la comm’. Sacrifier du business ou savoir arrêter de faire certaines choses (qu’on fait d’ailleurs (ou qu’on a l’impression de faire) mieux que n’importe quel collaborateur au départ) est dur… mais clairement nécessaire rapidement…

Comment se rendre compte que vous êtes en plein dedans ? Vous avez du mal à décrire en une phrase ce pour quoi vous êtes le meilleur du monde (aussi bien dans votre job que dans le métier de votre entreprise).

 

Erreur n°4 : échouer à mettre en place une bonne exécution « marketing & ventes »
Sans doute le mal français. Exécuter correctement les sales et le marketing est quelque chose que la plupart des startups loupent. Predictable revenue, process marketing, marketing automation, mécaniques d’acquisition de leads, lead nurturing, stratégie inbound marketing et outbound marketing, définition des postes commerciaux en fonction du pipe commercial et des étapes dans le cycle de vente, book d’objections, formations des commerciaux… tout cela passe souvent au second plan (finalement, c’est du bon sens non ?) et casse beaucoup LE moteur de croissance à venir…


Comment se rendre compte que vous êtes en plein dedans ? L’entrepreneur est le seul commercial et le marketing est très « réactif », pas du tout dans la prévision avec un plan bien défini, des activité, un suivi de ROI, une clarification des segments prioritaires… En gros, vous n’êtes pas capable de quantifier ce que devrait vous rapporter votre activité commerciale / marketing en termes de leads / business.

 

Erreur n°5 : se planter de co-fondateurs


Voilà qui fait écho au point 2 sur l’équipe. Il s’agit là de la composition de l’équipe : pas assez complémentaire, mais aussi pas forcément avec la bonne répartition du capital entre associés, ni la bonne gouvernance, ni le bon pacte d’associés, ni forcément les mêmes objectifs perso et pro. Il peut y avoir des discussions houleuses, des points de désaccords, mais la communication doit rester ouverte et surtout permettre à terme des prises de décisions.


Comment se rendre compte que vous êtes en plein dedans ? Ce n’est pas fluide, vous avez plein de ressentis, gardez de la frustration, cela bloque certaines décisions. Vous êtes aussi trop semblables et trop « sur les mêmes choses », ce qui fera que ça frictionnera. Vous n’êtes pas alignés en termes d’objectifs, peut-être même n’avez-vous jamais trop pris la peine de vous demander pourquoi vous associer ?

 

 

Pour connaître les 5 erreurs suivantes, consultez l'article sur son blogue ICI 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Une nouvelle force vive au service des entreprises de la Montérégie !

April 26, 2018

1/3
Please reload

Posts Récents

October 25, 2018

Please reload

Archives