Comment devient-on entrepreneur?

March 13, 2017

 

Natif de Baie-Saint-Paul, Charles Miller savait depuis longtemps que le domaine des communications était fait pour lui. Ce qu'il ignorait, c'était qu'un parcours d'entrepreneur l'attendait.

 

C'est au détour d'une discussion avec un client que le déclic s'est fait. «Je ne savais pas exactement ce que ça voulait dire, mais j'ai eu le goût de me lancer dans cette aventure entrepreneuriale. C'était le temps de foncer. Être entrepreneur, ça définit qui je suis : avoir à me retourner, à me battre, à faire les choses différemment.» 

Amoureux de la nature, il a choisi de mettre le cap sur Charlevoix pour créer, en 2013, Eastern Alliance Productions, une entreprise spécialisée dans la conception, la promotion et la programmation d'événements ainsi que dans les services de graphisme, de photo et de vidéo.

 

Celui qui a remporté le prix L'Entreprenant 2014 de la Chambre de commerce de Charlevoix a ainsi trouvé sa place.

 

Relever le défi du financement
Charles soutient qu'au départ c'est essoufflant : «Il faut faire du démarchage, aller au-devant des gens, ce qui me stressait grandement.» Il n'a donc pas hésité à aller chercher de l'appui auprès d'amis, d'entrepreneurs de la région et d'organismes de soutien.

 

Les Cercles d'emprunt de Charlevoix l'ont aidé à exploiter son potentiel entrepreneurial en lui offrant, notamment, un appui à la rédaction de son plan d'affaires et l'accès à du financement. 

 

Grâce au programme Microcrédit Desjardins aux entreprises, qui a pour but d'encourager les travailleurs autonomes à démarrer leur entreprise, l'organisme a pu offrir à Charles un prêt à remboursement flexible et à faible taux d'intérêt.

 

Pour l'entrepreneur, qui avait besoin de matériel informatique de qualité tel qu'un ordinateur, une caméra et des lentilles, ce financement arrivait à point. «Alors que je dépendais auparavant de mes finances personnelles, ce prêt m'a permis de commencer à travailler plus sérieusement sur mon projet et d'obtenir rapidement des mandats.»

 

Coordonnateur aux Cercles d'emprunt de Charlevoix, Martin Vallières se réjouit de cette collaboration avec le jeune entrepreneur : «Charles s'est fortement engagé au sein de son groupe de formation. Il a fait preuve d'ouverture, a partagé ses connaissances et a su bénéficier de l'aide du groupe pour démarrer son projet d'entreprise. C'est une fierté pour les Cercles d'aider de jeunes entrepreneurs comme Charles à dynamiser notre milieu.»

 

 

Lisez l'article complet sur le blogue de Desjardins ICI 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Une nouvelle force vive au service des entreprises de la Montérégie !

April 26, 2018

1/3
Please reload

Posts Récents

October 25, 2018

Please reload

Archives