Entrepreneuriat : les incubateurs pour soutenir les communautés culturelles

February 16, 2017

 Il est aujourd’hui bien connu que les immigrants sont naturellement prédisposés à être entrepreneurs. Ils ont en effet quitté un milieu, une culture qu’ils connaissent et ont dû abandonner un réseau (tant familial que professionnel) bien établi pour démarrer une nouvelle vie-aventure dans un environnement souvent méconnu.


Le contexte économique, les enjeux démographiques et de compétitivité ainsi que les pratiques sont bien différents malgré l’existence de certaines similitudes. Plusieurs écosystèmes d’affaires internationaux (à l’instar de la « Silicon Valley ») ont déjà misé sur la diversité culturelle comme levier de création de valeur via la contribution des talents et du savoir-faire des communautés culturelles.


Le nouvel arrivant qui souhaite se lancer en affaires doit nécessairement et rapidement se familiariser avec la culture québécoise et travailler à se bâtir un réseau. Et comme tout entrepreneur qui démarre un projet d’entreprise, il devra adopter une discipline et opter pour une démarche rigoureuse pour atteindre ses objectifs. Dans ce cadre, des incubateurs sont pourvus de ressources pour outiller ces entrepreneurs et les amener à réaliser leurs ambitions d’affaires en leurs inculquant rapidement les meilleures pratiques et en leurs assurant une immersion dans l’écosystème d’affaires.


Les nouveaux arrivants auront tendance à démarrer des projets d’entreprises dans les secteurs dans lesquels ils ont de l’expérience ou en lien avec leur expertise. Dans certains cas, ils se lanceront dans des projets de microentreprises dans des secteurs traditionnels comme la restauration, les services et les métiers. Les projets dépendront ainsi souvent de l’opportunité, des contraintes, des risques et de la nature (et du montant) des investissements à apporter ainsi que de l’horizon de placement (court, moyen et long terme).


Dans d’autres cas, avec des diplômes qui ne sont pas reconnus, les nouveaux arrivants se trouvent dans des postes en entreprises ou ils sont souvent surqualifiés, ce qui les encourage à entreprendre à leur compte et mettre à profit leurs compétences de façon plus optimale et surtout avec plus d’autonomie.


L’incubateur, outil d’inclusion


Pour un immigrant qui désire lancer son projet d’entreprise, un incubateur peut s’avérer un excellent levier pour accéder rapidement à des ressources et surtout pour s’intégrer au nouveau contexte socio-économique.


L’incubateur est donc un espace d’inclusion propice à la créativité qui permet de rencontrer des entrepreneurs, des professionnels, des experts agissant comme des vecteurs de transfert de connaissance et de la culture d’affaires locale. L’incubateur est aussi un espace permettant de bâtir un réseau d’affaires et de contact qui constitue un des facteurs clés de succès des entrepreneurs. Idéalement, un incubateur qui s’adresse principalement aux immigrants dispose aussi de personnes-ressources pour répondre à leurs questions spécifiques. Ces personnes ressources sont qualifiées pour les encadrer, les rassurer, les comprendre, mais aussi pour leur fixer des objectifs et discuter avec eux de leurs défis. Il s’agit d’une relation qui s’approche davantage du coaching et qui permet de bâtir la confiance du participant. C’est aussi une bonne façon de valider l’avenue qu’il est en train d’explorer.

 

Consultez la suite de cet article dans le blogue coefficient entrepreneurial de Les affaires ICI 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Une nouvelle force vive au service des entreprises de la Montérégie !

April 26, 2018

1/3
Please reload

Posts Récents

October 25, 2018

Please reload

Archives