Une entrepreneure qui n'a pas froid aux yeux

February 9, 2017

 

Déjà, à 11 ans, Wendy Tayler savait qu’elle voulait être sa propre patronne. Aujourd’hui, quelques décennies plus tard, elle est propriétaire non pas d’une, mais de deux entreprises en plein essor au Yukon.

 

En plus d’exploiter une compagnie d’affrètement aérien et une concession d’automobiles, Mme Tayler trouve aussi le temps de courir des marathons et d’élever ses trois filles. Elle a même obtenu sa licence de pilote privé.

 

«J’ai toujours senti le besoin d’être indépendante et de contrôler mon avenir financier, dit-elle. Ce n’est que plus tard que j’ai réalisé que vous appartenez à l’entreprise bien plus qu’elle ne vous appartient.»

 

Mme Tayler a acquis une participation majoritaire dans Alkan Air , une entreprise de Whitehorse qui se spécialise dans le transport des travailleurs et des prospecteurs miniers vers les sites éloignés du nord du Canada et de l’Alaska. Alkan offre également des services d’ambulance aérienne.

 

Mme Tayler est aussi propriétaire majoritaire du seul concessionnaire Ford local. Les deux entreprises profitent du soutien de BDC.

 

Des partenariats solides – la clé du succès


Comment Mme Tayler gère-t-elle toutes ces responsabilités? La clé de son succès réside, selon elle, dans les partenariats solides qu’elle a développés avec le temps. «Je passe le plus clair de mon temps à la compagnie d’aviation. J’ai une excellente associée, qui s’occupe de la concession d’automobiles. Nous nous parlons de trois à cinq fois par jour, mais elle dirige cette entreprise de façon autonome.»

 

Les entrepreneurs doivent bien se connaître et accepter leurs faiblesses s’ils veulent réussir, affirme Mme Tayler. «Je suis forte en finance et en comptabilité, en planification, en processus et en stratégie. Je dois cependant veiller à m’entourer de ressources techniques compétentes.»

 

Gravir les échelons


Mme Tayler a commencé à travailler à 16 ans dans un cabinet comptable qu’elle a quitté à 20 ans, après la naissance de son aînée. Tout en s’occupant de sa fillette et en suivant des cours du soir pour devenir comptable en management accréditée, Mme Tayler est entrée au service de la comptabilité d’Alkan Air, où elle a gravi les échelons et fini par aider le président, Hugh Kitchen, à gérer l’entreprise.

 

«J’y ai travaillé pendant sept ans. Je souhaitais prendre une participation dans l’entreprise, mais il n’existait aucune possibilité à ce moment-là.»

 

Pour lire la suite de son histoire c'est sur le site de la Bdc ICI 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Une nouvelle force vive au service des entreprises de la Montérégie !

April 26, 2018

1/3
Please reload

Posts Récents

October 25, 2018

Please reload

Archives