Les avantages du coworking

February 1, 2017

 

Louer un bureau dans un espace de travail partagé a un prix.

 

On doit compter 200$ par mois minimum pour une place dans une salle à aire ouverte et plus de 500$ pour un bureau fermé pour une personne. Une dépense importante… mais qui se justifie tant les avantages du partage des lieux de travail sont multiples!

 

Sabine Uwitonze et Claudine Larivière sont les heureuses membres de la Halte 24-7, un espace communautaire de travail qui a ouvert ses portes en 2014 à Montréal. C’est la première fois que Sabine, avocate, et Claudine, diététiste, s’essayent au coworking. Une expérience réussie, puisque les deux femmes sont ravies de leur choix.

 

Pour Claudine Larivière, qui travaillait essentiellement de la maison avant de se joindre à la Halte 24-7, faire le saut vers ce mode de partage de l’espace de travail a un coût. Elle paye 1400$, taxes incluses, le petit bureau assez vaste pour deux personnes qu’elle loue. «C’est ma plus grosse dépense fixe», reconnaît celle qui est également à la tête de Pluriels, une petite entreprise de consultation spécialisée en performance et en productivité au travail.


Une décision payante


Mais les avantages sont tels que les deux femmes s’accordent pour dire que cela en vaut la peine. «Les dépenses augmentent, mais les profits aussi», souligne Mme Uwitonze. En effet, les autres travailleurs autonomes et entrepreneurs solos qui ont fait de la Halte leur quartier général sont autant des clients potentiels. «Les occasions d’affaires sont partout!» remarque Mme Larivière, qui propose depuis peu des cours d’entraînement et de yoga auxquels certains de ses «collègues» se sont inscrits. Idem pour l’avocate qui, avec son associé, s’est chargée de l’incorporation et de la rédaction de contrats pour d’autres membres de la Halte.

 

La rentabilité du choix du coworking passe aussi par la perception améliorée des clients envers ces «véritables» bureaux. «Cela fait plus sérieux et plus professionnel», relève Mme Larivière. Un avis que partage l’avocate: «Les clients aiment venir ici, car les locaux sont beaux et projettent une image plus jeune et dynamique qu’un traditionnel bureau d’avocat en marbre.»

 

Des clients à qui il est possible d’offrir plus de services. La Halte, comme la plupart des espaces de travail partagé, disposent des grandes salles où Claudine Larivière peut désormais organiser des ateliers et des conférences. Quant à Sabine Uwitonze, elle a pu côtoyer beaucoup d’entreprises en démarrage grâce au coworking. «Découvrir leurs besoins me permet d’ajuster mon expertise», soutient-elle.

 

Pour connaître plus d'avantages, consultez l'article de Fanny Bourel dans le journal Métro ICI 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Une nouvelle force vive au service des entreprises de la Montérégie !

April 26, 2018

1/3
Please reload

Posts Récents

October 25, 2018

Please reload

Archives