Comment savoir si votre idée est LA bonne?

January 27, 2017

 

J'ai assisté la semaine dernière à l'une des meilleures conférences que j'aie jamais vues. Je pèse mes mots. Il s'agissait de la conférence de Roch Fortin, un réalisateur québécois qui a signé nombre d'émissions couronnées de succès à l'échelle internationale (la version européenne de «So you think you can dance», «Surprise sur prise!», «Fort Boyard», etc.), dans le cadre du Sommet Performance 2016 concocté par le cabinet-conseil en gestion de la performance Proaction International. Une conférence qui portait sur la créativité...


Oui, la créativité. Vaste programme, me direz-vous. Eh bien, il se trouve que Roch Fortin est parvenu à faire le tour du sujet en moins d'une heure, en dévoilant les astuces auxquelles il recourt quotidiennement pour identifier et concrétiser les idées géniales de son équipe de travail et en les illustrant à l'aide de cas vécus on ne peut plus judicieux et éclairants.


Pour vous dire, il a même su surprendre toute l'assistance lorsqu'il s'est mis à expliquer que les étincelles de génie ne se commandaient jamais : à l'instant précis où il disait cela, quelqu'un a jailli de nulle part pour sauter sur la scène et pousser la note, et ce quelqu'un était nul autre que... Bruno Pelletier! Oui, Bruno Pelletier a sauté sur scène, sans que personne en ait été avisé, et il est reparti tout aussi subitement, laissant tout le monde éberlué. Effet garanti! 

 

Donc, Roch Fortin a dévoilé sans fard ses propres trucs pour redoubler de créativité, jour après jour, dans le cadre de son travail. Et ce, sachant que son travail à lui, c'est d'être dans l'ombre : «On me commande, par exemple, un vidéo-clip ou une émission télévisée, et moi, je dois avoir des idées originales, les soumettre à l'artiste (Céline Dion, Bruno Pelletier, etc.) et m'arranger pour que celui-ci la fasse sienne. Une situation pas trop évidente que nombre d'employés et de gestionnaires connaissent bien, eux aussi, quel que soit leur secteur d'activités...», a-t-il dit, sourire en coin.


C'est ainsi qu'il a fini par mettre au point sa propre méthode pour savoir si l'idée qu'il est en train de considérer est LA bonne, ou pas. Le principe est simple, il faut répondre aux quatre questions suivantes...

 

Vous pouvez avoir accès à cette méthode, sur le blogue de Les affaires de Olivier Schmouker ICI 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Une nouvelle force vive au service des entreprises de la Montérégie !

April 26, 2018

1/3
Please reload

Posts Récents

October 25, 2018

Please reload

Archives